Maite Bonfill Viña - Naturempathie Confinement

Vous en avez assez de ses lourdeurs désagréables?


Repas aux multiples saveurs, plus gras, plus sucrés, arrosés d’alcool ou de boissons sucrées… ses longues heures attablées, sans bouger c’est aussi cela Noël.

 

 

Je vous transmets 5 astuces qui pourraient vous aider à surfer sur la vague des ​ »bons repas » en restant léger.

Clé n°1: Respectez le rythme digestif

Les aliments donnent de l’énergie mais en demandent autant à l’organisme, voir plus, pour être utilisés.
En respectant le temps que votre corps a besoin pour traiter ce qu’il reçoit à manger, vous vous épargnerez les lourdeurs digestives.

Autorisez-vous à jeûner dans la journée pour laisser à votre corps le temps de
​digérer, assimiler et se reposer.  

L‘estomac met en moyenne 2h pour transformer le bol alimentaire.

  • Les fruits entrent dans les intestins dans les 15 à 20 minutes après ingestion.
  • Les légumes crus entrent dans les intestins dans les 30 à 40 minutes après ingestion.
  • Les légumes crus cuisinés (marinés, en salade…) entrent dans les intestins dans l’heure après ingestion.
  • Les légumes cuisinés entrent dans les intestins dans les 30 à 40 minutes après ingestion.
  • Les poissons entrent dans les intestins dans les 45 minutes à 1 heure après ingestion.
  • Le poulet entre dans les intestins dans l’heure et demie après ingestion.
  • Le boeuf entre dans les intestins dans les 3 heures après ingestion.
  • L’agneau entre dans les intestins dans les 4 heures après ingestion.
  • Le porc entre dans les intestins dans les 5 heures après ingestion
  • Le porc entre dans les intestins dans les 5 heures après ingestion
  • Les légumes secs et autres (lentilles, pois chiches, riz, quinoa, produits complets…) entrent dans les intestins dans les 2 heures après ingestion.
  • Les produits laitiers entrent dans les intestins dans les 2 heures après ingestion. (Les yaourts mettent le même temps qu’un fruit frais).
  • Les fruits à coques (pistaches, noisettes, noix…) entrent dans les intestins dans les 2 heures après ingestion.

Les intestins mettent environs 24h pour finir la digestion et assimiler les molécules alimentaires avant qu’elles passent dans le sang pour rejoindre le foie. Evidemment ce temps est indicatif et varie selon chacun et selon les associations alimentaires choisies (ci-contre un tableau des bonnes associations alimentaireshttps://www.lepalaissavant.fr/manger-selon-la-naturopathie-les-associations-alimentaires/).

​Vos choix d’ASSOCIATIONS ALIMENTAIRES sont prédominants pour RESTER LEGER.

Devinette:
A votre avis combien de temps met notre corps pour assimiler 100g de viande rouge lorsqu’il est
en bonne santé intestinale »?
NB: les médecines traditionnelles recommandent de consommer les fruits frais et les yaourt loin des repas. 
Pourquoi?
Associés des aliments plus longs à digérer les fruits frais et les yaourts restent bloqués dans le processus digestif et provoquent des fermentations intestinales. Pensez à la fabrication du cidre… plus les fruits macèrent plus ils fermentent. Fermentation = sucre+alcool+gaz
Ces réactions chimiques entraînent des lourdeurs digestives importantes, des ballonnements et parfois des douleurs diffusent dans le corps. 

Pas top, on est d’accord! 
repas de noel
Réponse de la devinette : 48h

Clé n° 2: Mastiquez 20 fois avant d’avaler

MÂCHER LONGTEMPS pour que vos enzymes salivaires (des petits ciseaux) commencent à couper les grosses molécules alimentaires avant qu’elles soient complètement assimilée dans les intestins. Ce pré découpage est donc précieux, pour alléger leur travail d’assimilation. ​De plus, ce temps permet aux sécrétions digestives de s’enclencher par ailleurs, et d’améliorer encore la transformation alimentaire. La digestion commence dans la bouche.

Clé n°3: hydratez-vous hors des repas

Boire en mangeant contribue à remplir l’estomac déjà bien plein en ces repas festoyant. Vous savez que cet organe est élastique plus il est remplit plus il grossit et vous aussi!
L’eau est un élément très important pour l’assimilation et la détoxification. Il est important de boire par petites gorgées tout au long de la journée et 15 min avant ou 30 min après les repas. L’eau sera totalement disponible et au service de votre corps pour votre mieux être.

Clé n°4: utilisez les plantes digestives

Pour aider votre organisme en + de lui laisser le temps de digestion nécessaire en jeûnant totalement ponctuellement, de mastiquer 20 fois chaque bouchée, et de l’hydrater judicieusement vous pouvez faire usage de plantes.
En infusion médicinales (15 min dans de l’eau chaude) en respectant la posologie indiquée sur vos produits.

chardon marie : soutient les fonctions hépatiques,
la mauve : action sur les états inflammatoires des muqueuses gastriques et intestinales,
la guimauve : effet laxatif sur les constipations occasionnelles liées à une surcharge alimentaire,
le fenouil : agit sur les lourdeurs digestives, ballonnements, flatulences… 
l’anis vert : facilite la digestion agit sur les spasmes,
la cardamome : agit sur les flatulences, les coliques, les lourdeurs digestives,
la coriandre : réduit les flatulence, anti-oxydante, elle favorise l’élimination des métaux lourd (poissons, fruits de mer),
le cumin : soutient la bonne digestion, entraîne des sécrétions gastriques protectrices, réduit les constipations,  
l’angélique : agit sur les 
ballonnements et flatulences, éructations et spasmes digestifs. 

Avant et après le repas 1 goutte d’huile essentielle de basilic tropical ou de menthe poivrée dans un support huileux seront d’une grande efficacité comme stimulants digestifs. 
Je rappel que l’usage des plantes doit se faire dans le respect de vos besoins et ne se substituent jamais à un traitement médicamenteux. 

Clé n°5: Bouger & Respirer

 

Pratiquer une activité physique douce est nécessaire pour mettre en mouvement les liquides organiques et stimuler le travail des intestins. La marche est idéale et conviviale, même si les conditions climatiques sont moyennes ou décourageantes prenez 20 min pour aider votre corps à traiter tout ce que vous lui donnez. 
Si la marche digestive n’est pas de mise offrez-vous une danse en famille.

 Les jours de repas importants, prenez le temps de pratiquer des exercices respiratoires, il existe de nombreux guide sur YouTube.
La respiration est également un moyen pour activer les fluides énergétiques tout en offrant un doux massage aux viscères, qui vous le rendront bien.

 

Avec ses 5 clés en mains, je vous souhaite de vivre d’excellentes fêtes de fin d’année agrémentées de beaucoup d’amour. 

Veuillez recevoir tous mes meilleurs voeux de bonheur pour l’année 2020

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prochain évènement avec Aurélie : Formation Comprendre les émotions des enfants de 0 à 10 ans le 16 octobrePlus d'informations
+